FELINS (Kaoragh)

EQUIPE DE FELINS (Kaoragh)

 Le Grand Kaoragh de Normandie, Seigneur et Maître Cathim, est à l’image de sa franchise favorite : gracile, élancé, doté d’une incroyable capacité à passer inaperçu et prodigieusement souple. C’est en tout cas l’avis partagé par tout ceux qui ont eu à s’exprimer sur le sujet en présence du principal intéressé. Les autres ne sont à priori plus à même de s’exprimer tout court.

Quant aux petits chatons qu’il élève depuis huit générations, le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils sont sensiblement éloignés du prototype câlin du félin d’appartement. Ajoutez à cela qu’ils sont probablement nourris au yaourt depuis quelques semaines et vous comprendrez qu’il ne suffira pas de les gratter derrière les oreilles pour les faire ronronner.

Vous pourrez cependant tenter le coup avec leur coach. On ne sait jamais…

0-8 Relances d’équipe: 60,000 pièce d’or chacune

Apothicaire: OUI !!

Champions: AUCUN !!

Autres primes de match disponibles: 0-2 Fûts de Bloodweiser (50,000) / 0-3 Pots-de-Vin (100,000)

——————————————————–

Règles spéciales :

LE CRI DU KAORAGH : Récompensé à quatre reprises par le magasine nain des « Brasseurs Frénétiques » pour la Coupe de Cheveux la Plus Effrayante, le Grand Kaoragh de Normandie – dernier représentant de son espèce – est aussi massif qu’attachant. Mais quand même très massif.

Une fois par ronde, lorsqu’un de ses joueurs subit une sortie et n’est pas sauvé par l’apothicaire, le Grand Kaoragh de Normandie peut pousser son Cri. Tout d’abord effrayés par la plainte déchirante du colosse, les orgas du tournoi se laissent ensuite attendrir par ses yeux de chaton battu. Ce dernier peut alors demander à n’importe quel organisateur non joueur de lui servir à sa table de jeu une boisson ou un met de son choix (disponible au bar). Effet immédiat..

Aaarrghhh…