Grungi Durrandang

grungi-durrandang

Biographie: si Grungi avait porté un maillot – ou une toute autre forme de pièce vestimentaire – la presse aurait sans nul doute été unanime quant à sa capacité à le mouiller, le maillot. Oui mais voilà: depuis qu’il porte la barbe, Grungi Durrandang est un tueur de troll. Aussi n’a-t-il jamais conçu de se présenter sur le terrain autrement que dans le plus simple appareil. Crête orange gominée à la graisse de kroxigore, piercings géants et chaînes en or, l’animal n’a pas mis bien longtemps à se faire un nom en Ligue de Condate. Une saison, en réalité. C’était en 2009/2010, et sa franchise des Guards de Karak Rome était alors dirigée d’une main experte par le coach Baltus.

En l’espace de 11 matchs seulement, le tueur de troll parvint à maîtriser la redoutable technique de « l’écrasement sur la blessure!« , reprise quelques années plus tard par le coach Flo. Résultat: 16 sorties, 47 points d’expérience et le record du joueur le plus violent de tous les temps. Un record que ses collègues de travail mettront plus de trois ans à faire tomber.

Aujourd’hui retraité, Grungi Durrandang possède toujours le meilleur ratio minutes de jeu disputées/blessures graves infligées de l’histoire de la Ligue. Régulièrement interviewé, l’intéressé n’a par ailleurs jamais refermé la porte d’un possible retour sur les terrains bretons…

nains

Nom : Grungi Durrandang

Race : nain, tueur de troll

Valeur : retraité

Entrée au Hall of Fame : début 2009/2010

Coach(s) en carrière : coach Baltus, saison 2009/2010.

Profil à la fin de sa meilleure saison : 5/3/2/8, blocage, frénésie, intrépidité, crâne épais, châtaigne, écrasement, tacle / 16 sorties, 3 JPV, 47 Xp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *