Ambiance générale

bretonnien

Vous l’aurez surement déjà entrevu : la Ligue de Condate accorde une attention toute particulière à l’ambiance (parfois bouillante) régnant dans l’Enfer de Bréal. Si vous venez pour accrocher des étoiles à votre maillot, peaufiner votre ratio victoires / défaites et/ou glaner une sélection en Equipe de France*, nous pouvons vous conseiller quelques bonnes adresses**. Cependant, aucune n’indiquera l’Enfer de Bréal.

Ceci étant dit, si vous vous sentez pousser les cojones d’une signature en LdC, les paragraphes suivants peuvent vous intéresser.

*Le coach Bloody faisant exception.

** http://forumpilous.forumactif.fr/ ; http://turonecup.forumactif.org/ ; http://teamfrancebb.positifforum.com/f1-stade-de-france

 blockdecker

Je suis rookie et j’aime me faire insulter

La première chose à intégrer lorsque vous chausser des crampons estampillés LdC, c’est que le blood bowl condatien n’a rien du petit scrabble d’après manger chez belle maman. Contrairement à la pensée populaire, notre sport est loin d’être aléatoire : il se pratique et se gagne à grands coups d’assauts psychologiques. Le dé reste finalement très accessoire – bien qu’une bonne maitrise du gobelet dans le money time puisse vous coller une étiquette de génie tactique (cf. les 8 premiers tomes du très polémique « Les probabilités ? Mon cul ! » par le coach Khelby, publiés aux éditions Deux Dés Contre) – l’essentiel résidant bien souvent dans un mental d’acier et une bonne paire de roues.

Aussi préparez-vous à crouler sous les intimidations et les insultes une fois le pas de l’Enfer franchi. Les coups et autres agressions physiques ne sont par ailleurs pas à exclure, même si les faits de violence volontaire restent rares (moins d’une rencontre sur 10 sur les trois dernières saisons, dont près de 86% incluant le coach Ptchnk).

La finalité de tels comportements est on ne peut plus limpide : déstabiliser au maximum son adversaire du soir afin de lui démontrer qui est le patron et, accessoirement, de lui rouler dessus.

N’y voyez jamais rien de personnel, bien au contraire. Comme le dit l’adage : qui aime bien, châtie bien. Et nous, on s’aime vraiment beaucoup.

Note commissariale : les Commissaires de la LdC tiennent cependant à s’excuser par avance du comportement du coach Bloody pour toutes les saisons à venir. Oui, il sera détestable et non, vous n’aimerez pas jouer contre lui. Mais que voulez-vous, il est champion d’Europe…

A gauche: le coach Johnny, premier rooie de l'Histoire à s'être imposé en Ligue de Condate.

A gauche: le coach Johnny, premier rookie de l’Histoire à s’être imposé en Ligue de Condate.

J’agresse donc je suis.

Le blood bowl est un jeu de priorités : dois-je bloquer avant de ramasser ou ramasser avant de bloquer ? L’esquive de replacement, avant ou après la passe ? Et la bière, pendant ou après le McDo ?

Mais dans l’Enfer, il est une action de jeu qui ne se priorise pas : l’agression.

A l’instar de l’insulte, n’y voyez rien de personnel. Car si beaucoup de grands penseurs s’appliquent à vous faire croire qu’une offensive rondement menée se doit de vous conduire au touchdown, nous autres condatiens soutenons l’idée que la finalité de notre jeu réside avant tout dans ce geste si délicat du coup de crampons dans les roustons (ou à la jugulaire pour les plus expérimentés).

Qu’un drive offensif vous emmène jusqu’à l’en-but adverse : pourquoi pas. Mais qu’il vous conduise à déclarer le toujours très populaire : « Agression du danseur à +5 ! » et vous aurez gagné vos galons de véritable joueur de blood bowl breton.

Toute figurine déposée sur la table de jeu est une cible en puissance (certaines quand même plus que d’autres !). Signer en Ligue de Condate implique inévitablement de se faire sauvagement piétiner, bien souvent de manière totalement gratuite et sans que vous y voyez le moindre intérêt tactique. Vous êtes prévenus.

Note commissariale : les Commissaires attirent votre attention sur le fait que le touchdown et l’agression ne sont pas incompatibles. Contrairement à ce qui s’enseigne dans les écoles de blood bowl pilousien, il est tout à fait possible d’agresser ET d’inscrire un touchdown dans un seul et même tour 16.

De la Chouinerie et de ses Conséquences

J’entends déjà les plus nantais/tourangeaux d’entre vous s’écrier de leur campagne : « Pff… ils me font vraiment bien marrer ces bretons avec leurs beaux principes ! Mais au fond, ils sont comme tout le monde : quand ils se font salir, ils chouinent comme des pucelles ! »

Et à ceux-là je répondrai : certes, mais nous, on le fait avec classe !*

[MODE MECHANT COMMI / ON]

La chouinerie n’est pas interdite en Ligue de Condate, bien au contraire. Nous savons en apprécier le moindre de ses savoureux accents pleurnichards lorsqu’ils sont distillés avec talent*. La chose a néanmoins ses limites, et mieux vaut ne pas les dépasser sous peine de se mettre à dos l’ensemble des confrères. Croyez-moi : s’il s’avère déjà périlleux de s’imposer en un contre un dans l’Enfer, la mission deviendra vite impossible une fois que la salle aura pris le parti de votre adversaire. Alors ne tentez pas le Diable : il s’est tapi dans un coin reculé de l’Enfer voici plusieurs saisons, et vous n’aimeriez pas qu’il se réveille.

Chouinez, et nous nous gausserons gentiment de vous.

Balancez vos dés contre les murs à les en éclater, et nous veillerons à ce que vous gardiez bien la tête sous l’eau jusqu’au terme de votre match.

Faites voler votre gobelet, simulez un rangement précoce de figurines, jurez de ne plus jamais jouer à ce jeu de merde, et nous nous appliquerons à vous faire subtilement regretter vos paroles jusqu’à la fin de la saison.

Mais réveillez le Diable de l’Enfer, et nous vous montrerons la porte*.

Vous êtes ici pour vous amuser, tout autant que votre adversaire. Si vous êtes désagréable, soyez prêt à en subir les conséquences. Si vous ne savez pas gérer la frustration d’un jeu de société, nous ne vous retenons pas : la Ligue vous survivra sans mal*.

Ne vous méprenez pas : arrogance, mauvaise foi et provocations sont de mise en LdC. Mais dépassez les bornes et vous comprendrez que le groupe est bien plus fort que l’individu.

*le coach Bloody faisant exception.

[MODE MECHANT COMMI / OFF]

Sinon, on est des types un peu barrés mais vraiment très sympas*, comme en témoigne le paragraphe ci-dessous !

diableRole Play

Comme l’a si justement écrit Alain Damasio (accessoirement l’un des deux plus grands auteurs de fantasy français) : « La maturité de l’homme est d’avoir retrouvé le sérieux qu’on avait au jeu quand on était enfant ». Aussi nous appliquons-nous en Ligue de Condate à devenir des gens tout ce qu’il y a de plus mature en jouant à notre passion avec le plus grand sérieux.

Inutile de palabrer longuement sur le sujet : allez donc faire un petit tour sur le Blog de la Ligue (en fait, vous y êtes déjà…) et vous devriez rapidement cerner notre façon d’aborder ce jeu.

Oui, les matchs de notre championnat sont importants. Mais en l’espace d’une décennie de rencontres, nous avons bâti un véritable univers d’autodérision autour de cet exercice sportif, plein de lieux mythiques, de stars légendaires et de coutumes parfois étranges.

N’oubliez jamais que le blood bowl est à l’origine un jeu de société qui se veut totalement parodique, caricature humoristique du sport professionnel moderne (et plus particulièrement du football américain). Nous attachons donc une grande importance à faire vivre cet esprit « role play » par l’entremise d’articles satiriques, de backgrounds originaux, de déguisements divers et de vidéos décalées.

Chacun participe comme il l’entend à l’entretien et à la survivance de cet état d’esprit, du simple lecteur/spectateur à l’acteur oscarisable. Aucune obligation d’investissement sur ce point. Mais les prises d’initiative sur le sujet sont généralement très appréciées et soutenues !

3 commentaires

  • La tête du mec dans la video qui vient de se faire tuer sa Star est juste mémorable !?!
    Pas sur qu’il fasse pire bobine le jour où sa Mere-Grand va passer l’arme à gauche.
    Énorme.

  • Bonjour, je m’appelle Corentin, et après avoir été « initié » par Bloody (une partie seulement), je souhaiterais apprendre en tant que sparring partner s’il vous plait. Le recrutement est il ouvert ?

    Dans l’attente de votre réponse,

    Cordialement
    Corentin G.

  • Hello!

    Bien entendu, c’est ouvert à tous!

    Le plus simple, c’est que tu te présentes sur notre forum (partie présentation des rookies):
    http://breizhbloodbowl.bbactif.com/

    Mais concrètement, tu peux venir jouer un peu quand tu veux 😉

    Et puis bon, un gars qui s’est fait initier par Bloody… 😀

    Matt / Castor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *