Les Tauliers et la No ReRoll Association

logo NRA Afin que tout un chacun puisse rejoindre la communauté grandissante de « ceux qui l’ont déjà fait », le Blog de la LdC est heureux de vous présenter l’ensemble des règles et amendements régissants la constitution et la gestion d’un roster dit « NRA », à savoir un roster officiellement reconnu par la No ReRoll Association.

Fondée par son Président tout puissant Papyharzen, la No ReRoll Association, dite ‘NRA’ se caractérise par l’absence de pions « relance » sur le banc de touche du coach concerné. Mais pas que.

Aussi trouverez-vous ci-dessous le Saintes Paroles de son fondateur. Elles ne sont ni discutables, ni négociables.

Merci à Papyharzen pour ces quelques lignes.

« La NRA ce n’est pas sale, c’est juste ton jeu qui change »

Le NRA est née de la frustration de ne plus pouvoir jouer tous ces champions qui ont fait les beaux jours du Bloodbowl d’antan. Pour sympa qu’elles soient, soyons honnêtes, les règles actuelles font qu’on ne verra sortir Griff et consorts que lorsque cela commencera à puer sévère en championnat. De même en tournoi où le « 3 re-rolls sinon rien » réduit drastiquement la possibilité d’aligner nos petits chéris sur-compétents mais hors de prix.
Alors au grands maux les grands remèdes ! Les re-rolls bouffent le budget ? On les supprime et on aligne Morg et son orchestre et tant pis pour le regard mi incrédule, mi railleur du malfaisant d’en face. Car le NRA, c’est le jeu avec les champions, le BloodBowl severly burned, le scooter sans casque, le bruit sourd et menaçant des gonades que l’on pose sur la table.

 

Composer son roster NRA

Le coach NRA fait son roster en respectant l’ordre suivant:

-Champions dispos
-Positionnels
-Trois-quart ou ce qui en tient lieu (nota: entre un 3/4 et une re-roll, toujours prendre le zozo)

 

 Cas particuliers

Des débats houleux voire un début de schisme vite réprimé par un petit massacre sanglant mais démocratique nécessitent de clarifier la position du directoire secret sur les  points suivants:

-« Chef »
Une compétence est une compétence, « Esquive » permet bien de relancer son jet raté sans que cela ne choque personne. Donc, une bonne fois pour toute, OUI, « Chef » est parfaitement valide comme choix de compétence dans un roster NRA.

-« Relances gagnées en jeu »
Au risque de se répéter, la NRA attitude c’est avant tout composer un roster burné sans garde fou. Si d’aventure la déesse Choune vient proposer ses services en faisant gagner une relance durant l’engagement, le NRiste, en gentleman racé, se fera une joie de l’utiliser à bon escient.

Bien entendu, le coup d’oeil méprisant des autres NRistes sur de tels rosters ou utilisation de faits de jeu ne sera pas sanctionné…

-« Cuistot halfling »
Le Cuistot est, à l’instar des pom-pom gonzesses et autres apothicaires (beurk!), une prime tout à fait autorisée, à partir du moment où le joueur NRA dispose d’un champion dans son roster, bien sûr. Après tout, il ne s’agit pas d’un achat de re-roll mais d’une possibilité sur du 4+, et un joueur alignant des halfings ou autres minus en tournoi fait partie de fait de la grande famille du jeu au masculin dont la NRA n’est que l’ultime avatar. A noter qu’une telle « tactique » est parfaitement inutile face à un joueur NRA qui ignorera superbement la perte d’une re-roll inexistante, et toc.

Pour conclure, le jeu NRA c’est donc jouer avec les champions, c’est faire revivre toutes ces superbes figurines qui dorment encore trop souvent dans les malettes. Alors toi aussi, surmonte la moite angoisse qui te taraude et rejoins les rangs du plus vaste élan populaire depuis l’invention du slip kangourou.

Papy

Jervis Johnson approuve ce message. Si, si...

Jervis Johnson approuve ce message.      Si, si…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *