Belly Smalls

ImageHISTORIQUE

Belly Smalls*, le légendaire champion Halfling d’Outre-Manche, en vacances en France, aurait déclaré dans la presse spécialisée, qu’il se verrait bien faire quelques piges dans notre humble pays. Cet intérêt pour la France et plus particulièrement pour ses plats typiques et goulus a un sens pour un halfling élevé à la bouffe anglaise, aussi massif soit-il.

Dans nos contrées, Puggy ‘Haleine de Bacon’ a été élevé au rang de star dans la communauté halfling. Sur l’île d’au-delà de la Manche, Belly Smalls a un rayonnement encore deux fois plus important. L’homme est plus qu’une idole, c’est un mythe qui remplit un stade juste par sa présence.

Un peu d’histoire

Belly est un halfling connu pour son appétit gargantuesque, si gros, qu’il ressemble à une parfaite boule de gras, ou seuls dépassent deux petits bras et deux petites jambes potelés, surmontée d’une tête de rouquin. Chez les halflings anglais, les bonnes manières veulent qu’on mange tout ce qu’on nous offre, et que l’on offre aux invités tout ce qu’ils peuvent manger (c’est d’ailleurs une compétition très répandue). Belly Smalls est sans doute l’halfling le plus poli du monde, respectant les codes de bonne conduite halfling à la lettre.

Un jour que Belly assistait à un match des Moot Mighties contre les Evil Gitz, le banc sur lequel il s’assit craqua sous son poids. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais Belly commença à rouler vers le bord des tribunes et le terrain, entrainé par sa chute. La barrière céda, notre halfling continuant à rouler à travers le terrain, renversant la O-Line des Gitz telles un jeu de quilles. Belly prit de la vitesse, et alla s’écraser en plein dans le Kop des Gitz, aplatissant et tuant de nombreux gobelins parmi les fans adverses.

Le coach des Mighties vit alors tout le potentiel qu’il pourrait tirer d’un halfling comme Belly. Il lui proposa alors un contrat en or, à base de juteux repas, de pinards et autres fromages, et l’engonça dans une armure de fonte composée de deux marmites soudées. Les Mighties intégrèrent Belly dans leur playbook, et mirent au point des tactiques complexes afin d’utiliser au mieux les capacités de Belly, notamment en l’utilisant comme boulet de canon dans les rangs adverses. Pour la première fois, les Mighties commencèrent à gagner des matchs, et même beaucoup de matchs. Belly devint une légende locale, puis bientôt nationale, sa présence à elle seule assurait le remplissage des stades.

Belly a depuis pris ses distances avec les Mighties, et se vend au plus offrant. Il est accompagné dans tous ses déplacements par la délicieuse Smally Belles, qui nous a d’ailleurs avoué qu’elle n’avait jamais vu un physique aussi parfait chez un Halfling.

Si Belly nous a avoué avoir envie de jouer en France, on peut espérer le voir signer en Ligue de Condate. Cependant, les modalités de son transfert chez nous sont soumises à la législation. En effet, les lobbies halflings de Condate ont le monopole du marché de la Fonte en Bretagne, et l’importation d’une fonte étrangère est soumise à un examen plus que complet. L’armure de Belly n’a pas encore passé les tests français, et il faudra attendre les décisions commissariales pour en savoir plus.


ATTENTION : Belly Smalls est un champion expérimental. Aussi les Commissaires de Ligue se réservent-ils le droit de modifier à tout moment de la saison son profil, ses caractéristiques ou ses règles spéciales. Par ailleurs, il faut l’accord des DEUX coachs pour que ce champion hors norme puisse participer à la rencontre.


 

DESCRIPTION

L’armure de Belly a été enchantée par un sorcier pour pouvoir bouger magiquement. Le sorcier, un lointain cousin anglais de Spider J, avait un peu trop abusé de son herbe à pipe, et l’enchantement qui en résulta est imparfait. Belly perd souvent le contrôle de sa vitesse et de la direction dans lequel il veut aller.

Profil: 1d8/1/3/10

Compétences : Boule Géante, Châtaigne, Griffes, Idole des Foules, Manchot, Solitaire.

Prix : 250,000 PO pour les équipes halflings. 500,000 PO pour toutes les équipes d’elfes, de hauts elfes et d’elfes sylvains.

Boule Géante: Belly ignore systématiquement les compétences stabilité, lutte et parade. Par ailleurs, il DOIT transformer les résultats de blocage « les deux joueurs à terre » en « adversaire repoussé ». Belly doit TOUJOURS poursuivre son adversaire. Belly doit TOUJOURS effectuer l’intégralité de son mouvement (sauf cas particuliers). De plus ne peut JAMAIS être agressé (qui serait assez fou pour écraser ses crampons sur une boule de métal de plus d’une tonne ?!).


DEPLACEMENTS DE BELLY SMALLS

Au début du tour de Belly, TROIS cas de figures sont possibles :

  1. Belly est en pleine possession de ses moyens (c’est-à-dire ni à terre, ni sonné, KO ou blessé). Il est contrôlable.
  2. Belly a été mis à terre (mais l’armure n’a pas été franchie). Il est partiellement contrôlable.
  3. Belly est sonné, KO ou blessé, autrement dit : totalement incontrôlable !

Chaque cas de figure est décrit ci-dessous.

1. Belly est contrôlable :

Mouvement:

Belly ne réalise que des actions de mouvement.

Il ne peut pas mettre le paquet.

Belly ne fait pas d’esquive quand il quitte une zone de tacle.

Il possède cependant une zone de tacle tant qu’il n’est pas plaqué, sonné, KO ou blessé.

Au début de son tour, il fait un jet d’agilité non modifié (4+). En cas de réussite, il peut avancer du nombre de cases désiré (de 1 à 8). En cas d’échec, sa vitesse est déterminée aléatoirement par un D8 (lancez immédiatement). Le nombre de cases parcouru sera égal au résultat du dé.

Notez que si Belly est « à terre », il n’a jamais besoin d’utiliser de points de mouvement pour se relever (puisque techniquement, il n’a pas été mis au sol !).

Direction:

Une fois le mouvement de Belly déterminé, il faut placer le gabarit de renvoi au-dessus de la tête de Belly, et effectuer un nouveau test d’agilité non modifié (4+). En cas de réussite, Belly peut déterminer la direction qu’il souhaite (parmi les trois possibilités du gabarit de renvoi). En cas d’échec, il faut utiliser le gabarit de renvoi en jetant 1D6 (à la manière d’un chaîne et boulet).

Notez que le gabarit de renvoi doit être placé avant le jet d’agilité.

Belly se déplace toujours en ligne droite et doit toujours effectuer la totalité de son mouvement (sauf turnover), même si cela l’entraine dans le public !

Si Belly sort dans le public, son équipe subit immédiatement un turnover et Belly subit un jet de blessures (voir plus bas).

2. Belly est « à terre » (mais non sonné, KO ou blessé), et partiellement contrôlable.

Si Belly est plaqué pendant un tour, sans que son armure soit percée, il perd ses zones de tacles, ne peut plus soutenir, ni empêcher les soutiens adverses. Pour le tour suivant, sa force et sa direction seront déterminées aléatoirement. Sa Force avec un D8, sa direction avec le gabarit de renvoi (comme un chaîne et boulet). Il n’est pas obligé de jouer en premier.

3. Belly est inconscient / blessé, et donc totalement incontrôlable !

Quand Belly est sonné, KO ou blessé, il reste sur le terrain (voir plus bas), mais n’exerce plus de zone de tacle, ne peut plus soutenir et n’empêche plus les soutiens adverses.

Si Belly démarre son tour en étant sonné, KO ou blessé, il est obligé de jouer en premier durant le tour (aucune autre action d’aucun autre joueur ne peut être entreprise avant que Belly n’ait été joué !) et l’intégralité de son mouvement est déterminée aléatoirement : jetez un D8 pour le nombre de cases qu’il doit parcourir, puis un D8 pour la direction (en utilisant le gabarit de dispersion). Belly bouge alors en ligne droite, jusqu’à la fin complète de son mouvement, à moins qu’il ne sorte du terrain ou rencontre un autre joueur (il devra néanmoins terminer son mouvement après avoir bloqué ce joueur, s’il en a la possibilité).

Si Belly sort dans le public, son équipe subit immédiatement un turnover et Belly un jet de blessures (voir plus bas).


LA BASTON !!

Plus le mouvement de Belly augmente, plus grande est sa force. Si durant son mouvement, il entre dans une case occupée, Belly doit effectuer un blocage, que la case soit occupée par un adversaire ou un coéquipier (notez que répulsion ne fonctionne pas). Belly suit les règles de blocage classiques, hormis que sa force est déterminée par son mouvement. Ainsi, si Belly doit faire 5 cases de mouvement, il bloquera tout ce qu’il rencontrera avec une force de 5. 

Tous les joueurs à terre (couchés ou sonnés) sur son passage se font rouler dessus ; pour représenter ceci, ils sont repoussés et prennent un jet d’armure (la compétence châtaigne ne peut pas être utilisée). Belly doit suivre s’il repousse un autre joueur, et doit ensuite continuer son mouvement comme décrit ci-avant. Belly continue donc tout son mouvement quelque soit les obstacles rencontrés (sauf cas particuliers, voir ci-dessous) ! Notez qu’il est possible de repousser un joueur ou de lui ‘rerouler’ dessus pour le ‘rebloquer’ tant qu’il lui reste du mouvement.

Notez que Belly peut être bloqué, plaqué, sonné, mis KO ou blessé normalement, mais dans tous les cas, il restera sur le terrain (même mort !).

Durant le tour adverse, sa force est déterminée en fonction de son dernier mouvement. S’il avait obtenu 3 à son jet de mouvement au tour précédent, considérez qu’il a 3 en force. Lancez les jets d’armure et de blessure normalement mais, le cas échéant, placez la figurine de la supportrice dans la case pour représenter la blessure de Belly (KO ou pire…). Belly est en effet trop lourd pour tenir sur une civière, et doit donc rester en jeu jusqu’au prochain TD, la fin de la mi-temps ou jusqu’à ce qu’il soit jeté dans le public. Il détermine alors son mouvement aléatoirement pour les prochains tours (voir le paragraphe « Belly est incontrôlable ! »).

Si Belly bloque un joueur de sa propre équipe, il n’y a pas turnover, sauf si le joueur est plaqué.

Si Belly roule sur un joueur de sa propre équipe à terre, il n’y a pas turnover, le joueur était déjà à terre.

Si Belly est plaqué suite à un blocage durant son propre mouvement, alors son mouvement s’arrête immédiatement et l’équipe active subit un turnover.

Rien ne peut stopper le mouvement de Belly mis à part trois événements :

– Belly est plaqué suite à un blocage. Son équipe subit immédiatement un turnover.

– Belly bloque un joueur qui a pris racine, ou roule sur un joueur au sol qui a pris racine. Quelque soit le résultat de l’action, Belly ne peut plus avancer et le joueur enraciné ne sera pas repoussé. Le mouvement de Belly prend alors immédiatement fin, même si le joueur enraciné est sorti du terrain (KO ou blessé).

– Belly sort dans le public… (voir ci-dessous)


DANS LA FOULE…

Si jamais le mouvement de Belly l’entraîne hors du terrain, dans le public, il passe les 1d3 prochains tours à aplatir des fans. Belly subit immédiatement un jet de blessure.

Son équipe subit immédiatement un turnover.

Lancez un D6 : sur un résultat de 1 à 4, Belly a écrasé des fans de l’équipe adverse ! Réduisez immédiatement le FAME de l’équipe adverse de 1 point jusqu’au terme de la partie. Si ce n’est pas possible (FAME de 0), augmentez de 1 point le FAME de l’équipe de Belly (avec un maximum de +2).

Sur un résultat de 5 ou 6, Belly a écrasé les fans de sa propre équipe ! Réduisez immédiatement le FAME de sa propre équipe de 1 point jusqu’au terme de la partie. Si ce n’est pas possible (FAME de 0), augmentez de 1 point le FAME de l’équipe adverse (avec un maximum de +2).

Puis, placez la figurine de Belly sur les marqueurs de tours pour représenter le temps passé dans le public (cf. le résultat du 1D3 obtenu plus haut). Ensuite, il doit rejoindre le match (si un TD n’est pas inscrit ou que la mi-temps n’a pas été encore sifflée).

Belly revient par la case par laquelle il est sorti. Au début du tour de l’équipe de Belly, placez le gabarit de renvoi sur cette case et lancez 1D6 pour déterminer la direction. Puis lancez 1D8 pour déterminer le mouvement de Belly (comptez la première case). Enfin, effectuez l’intégralité du mouvement de Belly.

 


Pour mémoire, les règles originelles (et originales) du bestiau…

img006

 

img007

* Belly sort du cerveau tortueux de Franck Hill, alias Badger, un anglais génial de l’équipe Rosbif  rencontré en ronde 3 du Lutècebowl 2013. Il est l’organisateur du Thrudball (http://www.thrudball.com/), un tournoi en Angleterre qui semble aussi barré que les règles de Belly ! Belly Smalls y est d’ailleurs autorisé pour toutes les équipes !

Ronde 3 contre la Perfide Albion (l'autre!)
Franck, c’est le mec au casque au fond de la ligne de Rosbif !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *