[Breizh Bowl IX] ODL s’impose aux bonus!

 Et de trois! Après les historiques Justicium et Karaak, Olivierdulac devient le troisième coach turon à remporter le Gros Dé du Breizh Bowl! Porté par un mental d’acier, une réussite de champion et un fair play à toute épreuve, ODL a fait la course en tête durant tout le weekend, démontrant une fois de plus la puissance du roster sylvain (4/1/0). La lutte fut néanmoins des plus acharnées, à tel point que l’organisation dut recourir aux points bonus afin de départager les quatre derniers prétendants à la victoire finale…


 Mais au petit jeu du départage TD/sorties, le fougueux manager turon avait un avantage de taille: celui d’avoir croisé la route du légendaire Roi Oleg un peu plus tôt dans le tournoi. Généreux comme à son habitude, « Lego » lui avait ouvert grand sa Porte des Etoiles pour s’y faire faufiler proprement, 7-1 (oui, sept – un).

Fort de ce TD-average galactique, l’ainé des Dulac put se contenter d’un nul en finale face à Celui-Qui-Devait-Pourtant-Le-Switcher, aka Dents de Sabre (1-1).

Maram: « Je me suis surpris moi-même« 

Or, comme les seigneurs Sith, les Turons ne vont jamais seuls. Toujours deux, ils sont. Et cette année, ce fut Maram qui joua le rôle de l’apprenti. Taillant tranquillement sa route dans l’ombre de son collègue international, le Taulier (oui, il en est!) sut porter ses nains du chaos jusqu’à la seconde place du général à la faveur d’un capital points-bonus là encore impressionnant (4/1/0).

Un KBBL peut en cacher un autre…

Longtemps promise au finaliste Dents de Sabre (lézards, 4/1/0), la troisième place s’offrit pourtant à l’un des jeunes pousses de sa secte korrigane: le prometteur David Sycod. Auteur d’un remarquable weekend, la relève KBBL a fait le bonheur du Colonel en déposant sa franchise de nurgle sur la boite (4/1/0). Une performance qui laisse de côté l’Europen-man DDS et ses lézards en panne de points bonus (4/1/0).

Après le binôme Karaak-Bourpif en 2016, c’est donc un nouveau doublé turon qui vient conclure cette belle édition 2017. Bravo à eux!

Quant à l’édition 2018 (10ème anniversaire du tournoi), elle s’annonce d’ors et déjà particulièrement… décalée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *