[Play Off] Dimiento envoie le FBI en demi

 « Croyez-moi: signer Monsieur Go The Hakes, c’est comme s’injecter une bonne dose de charisme directement dans la jugulaire« , déclarait, aux anges, le Commissaire Principal Castor lors du mercato 2016. Si ces mots suscitèrent à l’époque autant d’applaudissements que de sourires narquois – après tout, nous parlions bien d’un rookie, aussi réputé soit-il – les voici qui prennent aujourd’hui tout leur sens. Intouchable leader de la conférence AFC (10 victoires, 4 nuls, une seule défaite), le manager lorientais a de nouveau déjoué tous les pronostics ce weekend en rasant les Blitzers du coach Flo à la mode Sweeney Todd (1-0, 5 sorties à 2). Mais si l’histoire est belle, elle pourrait tendre vers le mythe tant notre Terrible Tower a su comprendre le fait que la victoire seule ne saurait satisfaire le peuple de l’Enfer. Car, comme le disait Proximo à son élève Maximus dans l’incontournable Gladiator: « Je n’étais pas le meilleur parce que je frappais plus vite. J’étais le meilleur parce que la foule m’aimait.« …

Du Rocher! fracassant la mâchoire du tueur de troll Geawin (58 Xp) au touchdown victorieux du minotaure Dimiento, des bombes chirurgicales du champion Boomer Morvonez aux deux nabots envoyés ad patres par la ligne du FBI (chaos pact), le rookie du Mordorbihan a récité sa leçon de charisme. Ne reste désormais que deux marches à franchir, les plus périlleuses, en vérité. Car le plus dur n’est pas de briller sous les feux de l’Enfer, mais bien de ne pas s’y brûler.

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *