[States] La finale en quelques chiffres

 La finale 2017 fut, aux dires de beaucoup, l’une des plus passionnantes, indécises et spectaculaires de l’histoire de la Ligue. Mais pas que. C’était également un soir de première et même de seconde pour nos amis de la cellule « histoire et statistiques » de la LdC. De quoi donner du baume au coeur de nos gobs-calculateurs, enfermés à longueur de saison dans les caves du Chez Charly et qui, une ou deux fois l’an, dénichent l’occasion de briller à travers une poignée de nombres clés. Voici donc leur D-Day, avec la finale 2017 résumée en quelques chiffres…

 C’est la première fois que le coach Bloody remporte le Gros Dé de la Ligue de Condate. Il est devenu vendredi soir le 8ème champion de l’histoire de la Ligue (11 saisons disputées).

Le coach Bloody devient le premier joueur de l’histoire de la LdC a avoir remporté l’intégralité des trophées mis en jeu par la Ligue: Champion (2017), Vainqueur de la Coupe de Condate (2011), Vainqueur du Lotobowl (2012) et Rookie of The Year (2011).

C’est la première fois qu’un joueur intercepte une passe lors d’une finale de la Ligue de Condate. Ce haut fait est l’oeuvre du golem Tortank, lors de la prolongation. Cet exploit fait également de lui le premier golem de l’histoire de la Ligue à réussir un interception, tout court…

 C’est la seconde fois de l’histoire qu’une finale de Ligue de Condate se conclue en prolongation. La première fois, c’était en 2009, lorsque les Tahmack Tacklers du coach Chenri (chaos) avaient renversé les Morathi Lovers du coach Khelby (elfes noirs), 2-1.

La franchise des Necrodubourg (nécros) rejoint les Patriots (foies jaunes divers) au nombre de victoires finales en Ligue de Condate (deux). C’est également le seconde fois qu’une franchise nécros remporte la LdC (Nekronembourg, coach Flo, 2014).

Le coach Bloody devient le second entraineur à remporter la Ligue de Condate ET la Coupe de Condate, le premier étant le coach Khelby.

Avec cinq touchdowns inscrits, cette finale 2017 est la plus prolifique de l’histoire de la Ligue, à égalité avec le Cul mémorable infligé par les Patriots du coach Joh aux YMCA du coach Guizmo en 2012 (5-0).

 

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *