[Mercato] Le coach Flo en route vers Pompey !

 Tout a commencé par une petite déclaration sur notre forum breton, passée presque inaperçue. Largement pressenti pour s’assoir (que dis-je, pour s’écraser!) sur le banc des Monday Night Beavers (foies jaunes des bois), le coach Flo a laissé entendre il y a quelques heures qu’il ne se sentait finalement plus les épaules pour supporter le poids du port d’un collant résille: « En fait, je ne reprendrai pas les Beavers, a-t-il simplement annoncé. Jouer sylvains… est au-dessus de mes forces. » Un retournement de situation tout à fait compréhensible, tant il peut s’avérer pénible de supporter l’odeur d’un Chanel n°5 un peu faisandé dans le vestiaire…

Fort heureusement, les tribulations de la carrière du Piling One sont à l’image de SA compétence fétiche: l’écrasement. Dans la vie comme devant la presse, tout est dans la chute. Aussi le coach Flo a-t-il été à la hauteur de sa réputation en concluant sa déclaration d’un teasing aussi fracassant que réjouissant: « Je vais reprendre une franchise du coach Khelby. »

 Aussitôt, le web s’est enflammé. Car qui dit franchise du coach Khelby dit inévitablement Dockers de Pompey. Absente depuis plusieurs saisons, la célèbre franchise halfling a notamment fait les beaux jours du champion britannique Belly Smalls, dont la tonne cinq d’acier roulant avait à l’époque fait autant de dégâts dans les tribunes que sur le terrain. Sans parler des dommages psychologiques infligés aux quelques malheureux entraineurs qui furent contraints de l’affronter (ils se reconnaitront, et le Blog leur renouvelle d’ailleurs tout son soutien. Courage, les gars. Un jour, les images s’effaceront…).

Toujours est-il qu’après deux saisons passées dans l’élite – sous les ordres successifs des coachs Khelby (2013/14) puis Brakmarh (2014/15) – la franchise de semis hommes a disparu des radars, emmenant avec elle le charismatique Monsieur Smalls. Mais un habile smiley ( 😀 ) glissé par le coach Flo en réponse à la perche tendue par le Commissaire Castor au sujet d’un éventuel retour au premier plan des Dockers a depuis ranimé la flamme d’un fol espoir: celui de (re)voir la franchise de Pompey entre les 666 murs de l’Enfer de Bréal.

Et avec elle, l’anomalie mangeuse de casse-croutes, Belly Smalls.

Les Dockers de Pompey ont à ce jour disputé 28 matchs en Ligue de Condate, pour un bilan de 6 victoires, 6 nuls, 16 défaites, 25 TDs inscrits, 76 sorties infligées et 138 blessures subies.

2 commentaires

  • Ce qui est bien c’est que si il rencontre Arctulipe, il connaît déjà le roster suivant aussi 😀

    • Dans les principes que je me suis fixé: « Mansuétude avec ceux qui jouent des rosters de troisième zone ». Y’a aussi « aucune pitié pour les rookies & les nantais » (et pour les rookies nantais je n’en parle même pas)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *